Rencontre de la jeunesse d’Agodeke

Rencontre de la jeunesse d’Agodeke

La vague Nouvelle Vision continue de faire son chemin. Après Tabligbo, le mouvement est allé à la rencontre des jeunes du quartier résidentiel de notre président, le Dr Aubin Kodjovi Thon, à Agodékè.

Un moment de franchise et de profondeur pour des jeunes en quête d’assurance du soutien des aînés pour leurs initiatives.

C’était un rendez-vous très attendu par la soixantaine de jeunes. Et on peut le comprendre. Après avoir parcouru mille et un lieux en prodiguant des conseils pour de bonnes pratiques et sur le développement personnel, le Dr Aubin Thon était attendu par les jeunes du quartier, une localité qui le voit sortir et rentrer tous les jours. La quasi-totalité des corps de métier du milieu était représentée. S’appuyant sur ses expériences individuelles et celles communes à tous, le président de Nouvelle Vision a délivré un message de franchise, d’assurance et aussi d’appel à la collaboration entre les couches sociales. « Je sais que les jeunes attendent plus souvent qu’on vienne les aider. Vous vous demandez quelle garanti on vous donne qu’on viendra vous aider. Stop. On doit arrêter. Il faut siffler la fin de cette recréation. Ce n’est plus le moment d’attendre quoi que ce soit de qui que ce soit. Il est temps que vous preniez votre destin en main», a tonné le Dr Aubin Kodjovi Thon. « Il faut que vous vous mettiez au travail pour optimiser les opportunités que vous avez autour de vous. Vous devez être productifs au lieu d’attendre la satisfaction qui doit provenir des autres. Les T-shirts, les sacs de maïs, les sacs de riz, etc. qu’on vous distribue ne vous apporteront rien d’autre que la satiété d’une journée. Vous devez comprendre cela. Si vous continuez d’attendre, rien ne changera. Du moins pas de si tôt. Si vous ne changez pas vous-même, vous n’être pas en droit d’attendre, d’espérer et encore moins d’exiger un changement. Nous nous suffisons pour faire quelque chose qui donnera quelque chose pour ce dont nous avons besoin in fine pour notre développement au niveau individuel», a poursuivi le président de Nouvelle Vision. Un message qui est rentré dans des oreilles attentives surtout après avoir entendu les témoignages des uns et des autres.

Gérard Quenum a été le plus marquant. «J’ai eu la chance d’avoir été souvent aux côtés du Président pour écouter ce qu’il dit. Grâce à ses conseils, j’ai rassemblé des amis et collègues, pas forcément du même domaine que moi afin d’optimiser nos atouts. Nous nous préparons à bientôt lancer une entreprise de production d’huile. Nous avons aussi conçu une machine de fabrication de l’huile, ce que je n’aurai jamais pu faire seul. J’ai vu l’importance de la force conjuguée, de l’approche collaborative», a-t-il déclaré. «Je n’ai pas besoin de plus. Ce que le Docteur a dit est vrai. Il a tout mon mérite. Je dois m’activer et appliquer ces préceptes», s’est réjoui Jean Kpéto, un jeune participant.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués *
Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>